Les discussions à avoir avant le mariage (argent, papiers administratifs, etc.)

Le mariage est avant tout une démarche légale, et lorsque deux personnes se marient, de nombreuses choses changent dans différents aspects de leurs vies. L’ensemble des changements qui auront lieu sur le plan administratif concernera essentiellement vos avoirs et entrées d’argent, aussi il est préférable d’en discuter bien avant le grand jour.

1 – Vos possessions en tant que couple

Une personne est susceptible de posséder diverses choses, comme une voiture, des meubles, ou encore une maison à son nom. Si elle est célibataire, elle n’est pas tenue de parler de ce qu’elle possède à qui veut l’entendre (sauf au fisc, bien sûr) mais les choses sont différentes quand vous êtes une personne mariée. Sur le plan juridique, vous et votre conjoint(e) serez considérés comme une seule et même personne ; si cela vous offre des avantages comme des crédits d’emprunt plus intéressants, cela fait aussi que ce qui est à vous est intrinsèquement à votre conjoint(e).

Même si les cas ne sont pas toujours les mêmes, et que vous n’êtes pas légalement contraints de mettre tous vos avoirs au nom de votre conjoint(e), la moindre des choses est d’au moins discuter sincèrement des possessions de chacun. Parmi les raisons de faire cela, il y a le renforcement de la confiance entre vous deux ; vous le prendriez sans doute mal si votre moitié possède une maison de campagne ou autre chose tout en vous le cachant.

Se comptent également parmi les avoirs les différents investissements sous forme d’actions et autres produits bancaires. Une fois qu’une liste de ce que chacun possède, vous pouvez éventuellement envisager de mettre en commun certaines choses, et même de créer un compte en banque en commun. Rien ne vous empêchera par la suite à posséder chacun vos propres comptes, en faisant toutefois en sorte de garder une certaine transparence vis-à-vis de ceux-ci.

2 – Les dettes

Vivre ensemble en tant que couple marié inclut que vous allez posséder plusieurs choses en commun, faire des projets en commun, etc. Aussi, il est important de discuter des dettes de chacun. Si vous allez vous marier alors que l’un de vous est hautement endetté, vous vous retrouverez tous les deux sur le même bateau, alors autant le savoir le plus tôt possible. En effet, il vous serait impossible d’envisager des projets à long terme incluant des efforts financiers de votre part si vous avez encore de grosses dettes à payer.

Aussi, les dettes individuelles sont des éléments pris en compte aux moments où vous faites des demandes de prêts auprès des banques. Plus vous êtes endettés, plus il vous sera difficile de trouver un prêt décent. Si vous êtes hautement endetté, il faut en parler sérieusement avec la personne que vous envisagez d’épouser.

En faisant cela, vous serez au moins à deux pour trouver des solutions viables, autant pour éponger les dettes existantes que pour éviter que cela ne se reproduise.

3 – Les sources d’argent

Lorsque vous vous marierez, vous pouvez mettre en commun vos deux sources de revenus afin de mieux subvenir à vos besoins. C’est un sujet important qu’il vous faudra aborder, aussi bien pour vos entrées d’argent dans l’immédiat que celles que vous envisagez dans le futur. Demandez clairement à votre moitié ce qu’elle fait pour vivre, et demandez autant d’informations que possible. Est-ce que c’est rentable ? Quelles sont les possibilités d’évolutions ? Est-ce que c’est stable ?

Aussi, vous devez parler de ce que vous désireriez faire plus tard comme emploi, ou d’autres potentiels moyens vous permettant de gagner de l’argent dans le futur. Le but est ici d’identifier si une cohabitation est faisable sur le long terme, et que vous aurez assez pour les différentes charges à payer ensemble, comme la nourriture, le loyer, les frais de scolarité plus tard pour les enfants, etc.

Vous devez également discuter des possibles imprévus, par exemple si l’un de vous perdait son emploi. Est-ce que les revenus de l’autre peuvent vous permettre de subsister jusqu’à ce que cela aille mieux financièrement pour vous ? Et si l’un de vous tombait malade ? Parmi ce que vous pouvez faire vis-à-vis de cela, il y a la création de comptes épargne pour les urgences, où chacun de vous versera une mensualité.

4 – Les projets et projets communs

Un couple est généralement enclin à faire des projets ensemble, et l’un d’entre eux est souvent l’achat ou la construction d’une maison. En effet, si vous êtes propriétaires immobiliers, vous n’aurez plus à vous soucier de devoir payer un loyer mensuellement. Vous pouvez également décider de mettre des fonds en commun pour permettre à vos futurs enfants de faire de bonnes études.

Il se peut que l’un de vous ait des ambitions spécifiques, et envisage de faire un projet précis pour les années à venir. Inévitablement, cela deviendra automatiquement un projet commun, car vous ne pourrez qu’être impliquée dans une activité qui requerra potentiellement une haute participation financière de votre conjoint(e).

Si vous envisagez de vous lancer dans un tel projet, il est de votre devoir d’en discuter avec la personne que vous allez épouser. En effet, cette personne sera directement concernée par les retombées de ce projet, parce que tout ce qui vous arrive aura un impact sur elle. Si vous finissez endetté, il ne sera pas possible pour votre mari ou votre femme de générer un prêt sans devoir mentionner cela, ce qui fera baisser ses chances d’en contracter un qui soit intéressant.

5 – Les dépenses communes et individuelles

Comme mentionné précédemment, vous aurez des charges communes qui vous incomberont, soit les différentes factures et les achats à faire comme les courses. C’est l’une des raisons de créer un compte en banque commun ; vous pourrez tous deux accéder à celui-ci, et vous l’alimenterez suivant la manière dont vous vous accorderez pour cela. En utilisant un compte en banque commun pour les différents achats quotidiens/hebdomadaires/mensuels, il vous sera plus simple de faire le suivi de ceux-ci.

Outre le compte commun, vous serez toujours libre de disposer de comptes individuels, et c’est d’ailleurs bien plus pratique ainsi. Vous aurez la liberté d’acheter des choses de votre côté, sans que l’argent commun ne soit touché. Il faudra quand même faire part de ceux-ci à votre conjoint(e), et il faut également éviter de faire des achats déraisonnables. Votre vie n’est plus la même que lorsque vous étiez célibataires !

Lorsque vous faites des dépenses, ne perdez jamais de vue l’impact de cet achat sur vos finances communes. Il se peut que vous ayez des priorités en termes de dépenses, et votre partenaire peut ne pas voir ces dépenses d’un bon œil. Une des choses qui aide est de faire un petit échange des rôles : auriez-vous accepté si votre mari ou femme avait fait un gros achat relativement irresponsable sans vous en faire part ?

6 – Prévoir les évènements inattendus

Il vous est conseillé d’assurer vos arrières dans le cas où certains évènements se déroulent. Assurez-vous de mentionner votre conjoint(e) comme étant le ou la bénéficiaire du contenu de vos différents comptes en banque individuels si jamais il vous arrivait quelque chose. C’est une mesure qui évitera un bon nombre de problèmes par rapport à l’argent dans ces comptes au cas où.

En outre, l’argent est envoyé à votre famille, or ce serait ultimement votre mari ou femme qui en aurait le plus besoin sur le moment. C’est également pour cela qu’il vous faut souscrire à des assurances décès, qui seront d’une grande aide financière à votre conjoint(e) si jamais vous décédiez.

En outre, si cela devait arriver, l’autre se retrouverait seul(e) avec une source diminuée de revenus, et cela avec potentiellement des charges encore importantes ainsi que des enfants dont on doit s’occuper. Faire votre testament est aussi une des choses qui vous est conseillé de faire une fois que vous êtes officiellement mariés. Bien sûr, ce ne sera pas une version finale, et il vous faudra juste y indiquer que vous laissez des choses vous appartenant à votre conjointe en cas de décès. Vous pouvez par la suite modifier celui-ci une fois que vous aurez des enfants.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.